PGE : à l’heure du choix soyez proactifs dans vos décisions.

Tout d’abord, avez-vous demandé l’enveloppe complète à laquelle vous pouvez prétendre ?

  • Le montant du Prêt Garanti par l’État peut atteindre 3 mois de CA (ou 2 années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019).
  • Si vous n’avez pas utilisé l’enveloppe complète, vous pouvez demander de compléter le PGE jusqu’au 30 juin 2021.

A l’heure du choix et sans aucune visibilité, voici quelques pistes pour vous aider alors que plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Remboursement total (dans le cas où vous disposez, encore aujourd’hui, de tout ou partie de la trésorerie du PGE)
    • LES +
      • Baisse du ratio d’endettement (dettes/capitaux propres)
    • LES –
      • Risque d’insolvabilité en cas de nouveau coup dur
      • Aucune possibilité de recourir à nouveau au dispositif
  • Étalement partiel ou total sur 1 à 5 ans
    • LES +
      • Matelas de sécurité en matière de trésorerie (si vous n’avez pas tout utilisé)
      • Possibilité de financer le développement d’activités connexes pour rattraper votre perte de CA
      • A permis ou permet de s’adapter au contexte ou aux nouveaux modes de consommation
    • LES –
      • Augmentation du ratio d’endettement (dettes/capitaux propres)
      • Diminution de vos possibilités de croissance externe par l’emprunt
      • Illusion du cash (si vous n’avez pas tout utilisé)

Quelles sont les modalités de remboursement et les taux d’intérêts ?

En mars 2020, le remboursement des PGE souscrits étaient automatiquement différés d’un an (Loi de Finance rectificative du 23 mars 2020). Durant ce 1er différé, seule la garantie de l’État était due par l’entreprise.

Récemment, le Gouvernement a convenu avec la Fédération bancaire française de permettre aux entreprises d’intégrer un différé supplémentaire dans leur plan d’amortissement du PGE. Durant cette nouvelle période de différé, l’entreprise devra payer les intérêts d’emprunt en plus de la garantie de l’État.

Les taux sont encadrés (engagement pris par les banques) et varient selon la durée d’amortissement choisie :

  • 1 à 1,5% pour les PGE remboursés d’ici 2022 ou 2023 ;
  • 2 à 2,5% pour les PGE remboursés d’ici 2024 à 2026.

Votre choix dépend de votre situation et de vos risques futurs. Il est donc impératif de bien analyser votre situation financière actuelle et d’envisager plusieurs scenarii afin d’éclairer votre prise de décision.

Dans cette démarche, votre conseiller bancaire et votre expert-comptable sont vos meilleurs alliés.

 

Rendez-vous sur sigot-ec.fr pour retrouver toutes nos actualités.